Prix Chasseur de poésie 2012 para Santiago Montobbio

La editorial francesa Chasseur Abstrait Éditeur ha otorgado a Santiago Montobbio el Prix Chasseur de poésie 2012. Esta casa editorial, además de publicar libros impresos, tiene una gran presencia en línea a través de la Revue d’art et littérature, musique (RAL,M).

Su editor, Patrick Cintas, invitó a Santiago Montobbio a participar en una antología anual, entre cuyos participantes se otorgaba el premio referido, que implica la publicación de un libro en Francia, en traducción al francés, que aparecerá en junio del presente año.
.

est attribué à
Santiago Montobbio

Le jury a été séduit par son évocation de Barcelone, empreintes d’une poésie de flâneur né, et par sa réflexion sur le fil de l’écriture qui donne au poète les clés de la ville.

Note de Jean-Luc Breton


Santiago Montobbio est né en 1966, et les premiers poèmes de Hospital de Inocentes datent de 1985. La jeunesse du poète a de quoi nous surprendre, tellement sa culture, la maturité tranquille de sa vision et la robuste limpidité de sa langue témoignent d’un tempérament d’homme et d’écrivain très affirmé.

D’emblée, la parenté de la poésie de Montobbio et de celle de certains de ses grands prédécesseurs espagnols, Alberti et Machado en particulier, nous frappe. A partir d’images simples, empruntées au quotidien et à la nature, il évoque le “sentiment tragique de la vie” qu’Unamuno plaçait au fond de l’âme espagnole, ou ce “passage éphémère” que Cecil Day Lewis citait comme “le thème poétique par excellence”. Les fantômes du vent, les “eaux orphelines” “un amour, une ombre, un oubli” sont les symboles favoris de cette poésie du passage, comme les vies qui “passent comme rien”, sans bruit, avec simplicité, dans le silence.

 >>Voir la rubrique de Santiago Montobbio dans la RAL,M<<

Le chasseur abstrait publiera un volume des poésies de Santiago Montobbio en juin prochain. En attendant, consultez la rubrique ci-dessus pour lire ses livres déjà publiés en Espagne (Los Libros de la Frontera) et en France (Éditions du Cygne).

 FUENTE

Voz y Mirada

Anuncios